Retour Index

Billet d'humeur

par Henri ESTEBE

 

Il est où le bonheur ?

 

   Aujourd’hui, être heureux partout et tout le temps est quasiment obligatoire que ce soit au boulot, à table ou même au lit. Et ainsi croit-on pouvoir faire disparaître toute dimension négative de l’existence. Il ne s’agit en fait que d’une illusion, d’une servitude même, parce que nous obéissons ainsi à un modèle d’existence préformaté.
Cela tient au fait que le négatif est conçu comme possiblement éliminable : pas de maladie, pas de stress, pas d’angoisse, pas de chagrin, pas de tristesse…
On s’inscrit alors dans une sorte de paradis artificiel qui occulte toute pensée, toute liberté, car elles ne se développent qu’en luttant contre le négatif. Il ne s’agit pas ici de faire l’éloge de la souffrance, mais d’admettre qu’elle est impossible à éradiquer, même si elle est réductible et parfois formatrice.

H.E.